LES ACTIVITÉS PUGILISTIQUES ET ARTS DU COMBAT AU BOXING ART 78


Le Boxing Art 78 s'appuie dans sa pédagogie d'enseignement sur les dernières avancées en termes d'enseignement des arts martiaux et sports de combat mais aussi pour toutes ses activités et préparation physique.

Chaque année, l'équipe pédagogique fait un bilan qui permet de toujours affiner les méthodes d'enseignement au Boxing Art 78.

Avant tout notre démarche s'inscrit dans un esprit d'entraide à la construction personnelle par le sport, à l'enrichissement et à l'ouverture vers l'autre par la pratique des arts martiaux.

L'objectif principal du Boxing Art 78 est de transmettre avant tout un état d'esprit, un savoir et un savoir faire dans les arts du combat.


Le public

La pratique loisir comme la pratique compétitive sont développées et valorisées. Chacun indique, dès son arrivée au sein du club, ses objectifs sur sa fiche d'inscription.

D'où que l'on vienne, on démarre toujours chez les « débutants ». Une manière pour nous de voir si les objectifs et le niveau auquel un nouvel arrivant prétend sont en accord avec la réalité.

Très vite chacun trouve sa place et ceux qui s'entrainent pour la compétition sont vite orientés vers les cours compétiteurs tandis que ceux qui cherchent le dépassement d'eux même ou encore ceux qui ne sont pas encore prêts pour faire du combat s'entraînent non moins d'arrache pied mais avec leurs propres objectifs.


Les boxing arts et arts du combat

Au Boxing Art 78, et depuis la création du club en 2002, nous avons toujours pratiqué l'ensemble des boxes pieds poings. De ce fait, nos combattants comptent des victoires en Muay thai, kun khmer, Sanda, Full contact, Kick Boxing, K1 etc.

Notre pratique s'appuie sur la méthode dite « Hollandaise » qui favorise dans les combats les techniques de boxe anglaise et de jambe. Pour simplifier, le full contact et le kick boxing sont une sorte de préalable au Muay thai, kun khmer etc

Notre choix s'appuie sur nos constats en tant que combattants, coachs, et spectateurs de sport de combat depuis de nombreuses années.

Le Boxing Art 78 est l'école de boxe pieds poing de référence dans le département au moins.


Le Grappling, le pancrace et les arts martiaux mixés

Depuis plus 5 ans, le Boxing Art 78 développe les arts martiaux mixtes et, pour les compétitions en France, le Pancrace et le Kempo.

Ecole du « strike » le Boxing Art 78 et son Team de combattants les « Carcariastrikers » sont néanmoins extrêmement bien formés pour la lutte et le combat au sol.

Sébastien Tiscar (NCU LLFS), instructeur de grappling et élève de Flavio Santiago, dispense les cours de Luta livre.

Jonathan "speedy" Gonzales, avec son expérience de plus de 200 combats, intervient auprès des grappleurs et des pratiquants d'arts martiaux mixés.

Mohamed El Ayoubi, combattant au team Vivacité de Grigny bénéficie de l'enseignement de Johnny Frachey en MMA et luta livre « Flavio santiago », adaptant sa technicité en strike aux impératifs du combat mixte, il est le "head-coach" des Caracariastrikers.


La progression

Chez nous, mettre les gants : cela se mérite, et on ne met pas la charrue avant les bœufs.

En arrivant au Boxing Art 78 en début d'année, il se passera quelque temps avant que vous puissiez vous déguiser en combattant. Une progression pédagogique très stricte a été mise en place depuis la fondation du club afin de développer une identité et un état d'esprit propre au Boxing Art 78.


Pour le pied poings

Les débutants

L’année commence avec 3 mois de Full contact (apprentissage des techniques de pieds poings, sans frappe dans les membres locomoteurs afin d'éviter les lésions, dans le but de développer la souplesse et la technicité du pratiquant. Trop facile de mettre uniquement des low kick).

Durant cette première phase, il se passe au moins 1 mois et demi à 2 mois sans que le pratiquant ne chausse de gants de boxe. Il s'agit dans un premier temps d'apprendre à se gérer soi-même, de développer sa capacité à se dépasser physiquement et à reproduire des mouvements dans une recherche de perfection technique.

Ensuite, pour ceux qui le souhaitent et qui ont acquis les enseignements du premier trimestre, passage au kick boxing pour 3 mois (même technicité que pour le full contact avec cette fois-ci la possibilité de mettre des frappes dans les jambes. Le pratiquant ayant acquis dans un premier temps une certaine aisance technique et une conscience du contact physique, le risque de blessure est largement amoindri).

Après ces deux premières phases arrive la pratique du Muay thai et du kun Khmer pour ceux qui le souhaitent (même technicité qu'en kick boxing avec les saisies en plus, les coups de genoux et les coups de coudes, ainsi qu’une dimension culturelle très importante).

Les personnes qui souhaiteront faire du Muay thai et du Kun Khmer devront rendre un devoir écrit sur les raisons qui les poussent à pratiquer cet art. Une manière aussi pour nous de faire le tri.

Chacun choisit où s'arrête l'évolutivité de sa pratique. A tout moment le pratiquant peut décider de redescendre d'un cran dans ce programme. Par exemple, une personne se rend compte au bout de deux séances en Muay thai que les coups de coude ou les saisies ne lui correspondent pas. Il en avise le professeur et il repasse directement soit en kick, soit en full ou même en boxe anglaise selon son choix.


Les débutants mais pas trop débutants en fait.

Certains arrivent en ayant déjà pratiqué d'autres arts martiaux, d'autres sports de combat ou tout simplement d'autres sports qui leur ont déjà donné des acquis que ce soit physiquement ou techniquement. Pour ceux-là le fonctionnement est simple : ils se font connaître dès l'inscription.

Selon leur niveau ils font quelques cours d'observation aux cours débutant ainsi qu'au cours avancé. Suite à cette phase et après décision du professeur ils intègrent les cours adaptés à leur niveau. Faire du Muay thai quand on ne sait pas déjà boxer proprement, c'est faire n'importe quoi et surtout répondre à un fantasme plutôt qu'à une envie sportive.




Pour faire du MMA et du Pancrace

Il faut soit :

  • avoir fait la première année de pratique pieds poings (full/kick/thai) au Boxing Art 78.
  • • passer une des détections (la première ayant lieu 2 à 3 mois après la rentrée) et être validé par le professeur.

Ces conditions permettent au club de se différencier d'autres « manières de faire » où l'on répond plus à une demande commerciale en faisant des cours de MMA, de Pancrace ou même de Muay Thai à des personnes qui ne savent pas encore mettre correctement un direct ou même se déplacer avec une garde digne de ce nom. Le Boxing Art 78 tend à développer les arts du combat en marge des effets de mode et des lobbyings sportifs qui se développent en France. Faire des arts martiaux mixtes quand on n'est pas déjà formé soit en lutte/grappling soit en « Strike » revient à faire n'importe quoi.


La boxe anglaise

Ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle le noble art.
Non seulement un sport qui, dans son histoire et dans son esprit, marque profondément toutes les autres boxes (oui oui même le pieds/poings) mais aussi le domaine technique qui fait bien souvent la différence lorsqu'un combat dure longtemps en pieds/poings.

En effet, comme on dit souvent : « A même niveau, c'est l'anglaise qui fait la dif' ».

Le Boxing Art 78 propose des cours de boxe Anglaise qui ont un petit plus par rapport au cours traditionnels de boxe anglaise. C'est une anglaise de pieds/poings qui donc travaille sur des distances traditionnelles de l'anglaise mais aussi sur des distances plus longues propres au pieds/poings. Le cours d'anglaise a pour vocation aussi bien de renforcer ce domaine technique pour les pratiquants de pieds/poings, MMA etc que de former des puristes de la boxe anglaise.

Le club compte plusieurs combattants amateurs dans cette discipline.